William Gibson – Identification des schémas (Le Diable Vauvert)

Je ne vous ferai pas l’affront de vous présenter William Gibson, visionnaire de génie auquel la cyber-culture doit largement d’exister aujourd’hui et qui nous livre ici son 8ème livre.
Ce roman marque une rupture dans l’œuvre de l’auteur, en cela qu’il ne s’agit plus de science-fiction, ni même d’anticipation, mais d’un roman dont l’action nous est contemporaine.
Pour autant, l’histoire de Cayce Polar, consultante en design chargée de retrouver la trace du mystérieux auteur de séquences vidéo envoûtantes circulant sur le web nous montre à quel point le monde et la technologie décrits par Gibson depuis le début des années 80 au travers de ces premiers romans à depuis été rejoint par la réalité !
Et l’auteur d’expliquer ainsi son choix d’abandonner l’anticipation, par la voix de l’un de ses personnages :

(…) nous n’avons aucun futur. Pas comme nos grands-parents en avaient un, ou pensaient en avoir un. Les futurs culturels entièrement imaginables sont un luxe révolu. Ils datent d’une époque où « maintenant » durait plus longtemps. Pour nous, bien sûr, les choses peuvent changer si brusquement, si violemment, si profondément, que des futurs comme celui de nos grands-parents n’ont plus assez de « maintenant » pour s’établir. Nous n’avons aucun futur car notre présent est volatil. Nous nous contentons de limiter la casse. De faire tourner les scénarios du moment. Identification des schémas.

Identification des schémas, sorte de polar technologique, nous entraîne de New-York à Londres, de Paris à Tokyo et jusqu’à Moscou sur un rythme endiablé qui ne vous quitte pas de tout le livre.
Au passage, Gibson décrit froidement la mondialisation actuelle, l’empire des marques qu’il stigmatise parfois violemment, sans cacher dans le même temps la fascination qu’elles exercent sur nous tous.
Portrait d’une civilisation en pleine mutation, sur fond de 11 septembre omniprésent, le livre de Gibson est, bien plus qu’une lecture distrayante et jubilatoire pour tous ceux qui s’intéressent aux nouvelles technologies de l’information. C’est aussi la description minutieuse et brillante d’une société en pleine déliquescence. Et cette fois encore, le nouveau livre de William Gibson est un incontournable pour qui veut comprendre l’évolution actuelle du monde occidental.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s