Olivier Rohe

Depuis le temps qu’ils traînaient là, sur mes étagères (que l’auteur me pardonne !), je viens de lire coup sur coup deux livres d’Olivier Rohe, d’abord Nous autres (éditions Naïve), puis ce matin Terrain Vague (éditions Allia).
Nous autres s’inscrit dans la collection Naïve Sessions, dont l’idée est de permettre à des écrivains d’écrire autrement sur la musique. Olivier Rohe s’est attaqué aux mythes de David Bowie (oui, oui, je l’ai écrit volontairement au pluriel), un livre réjouissant sur la schizophrénie possible (probable ?) d’un acteur majeur de la scène artistique depuis le début des années 70.

Terrain Vague, court texte assez joliment illustré par Alexis Gallissaires, est d’un tout autre genre. C’est un livre troublant, et d’une très belle écriture.
Voici le résumé qu’en donne son éditeur :

Un homme, cloîtré dans une pièce, revient, au fur et à mesure que le soleil se lève puis décline, sur son passé. Les bruits du dehors qui lui parviennent ramènent à sa mémoire les bribes de son passé, à l’époque de son « heure de gloire », quand, craint de tous, il faisait régner impunément la terreur. On devine peu à peu qu’il a commis des actes abominables. De cette puissance passée, il ne reste plus rien, qu’une insoutenable amertume, une solitude absolue et une peur de tous les instants. Dans ce monologue halluciné d’un bourreau qui se voit comme une victime, Oliver Rohe livre une réflexion sur la violence, la déchéance et l’oubli impossible des crimes.

Olivier Rohe a également publié un premier livre, Défaut d’origine, aux mêmes éditions Allia (que je n’ai pas lu). Il est aussi membre fondateur de la revue Inculte, qui rassemble beaucoup de beau monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s