Wu Ming

Qui est Wu Ming ?
Depuis huit ans, sous ce pseudonyme qui signifie “anonyme” en chinois, un groupe de cinq jeunes auteurs creuse un sillon profondément original dans la littérature italienne. Tout en menant une activité multimédia intense, Wu Ming a écrit plusieurs best-sellers aux sujets ambitieux, brassant des dizaines de personnages réels ou imaginaires, embrassant des époques charnières de l’histoire mondiale : de 54 à Manituana, qui vient de sortir avec un succès foudroyant. Quatre des cinq ont publié, avec succès également, des ouvrages individuels gardant la signature Wu Ming assortie d’un numéro. Pour commencer, les éditions Métailié publient deux d’entre eux.
(Extrait du communiqué des éditions Métailié)

La démarche est tout à fait originale (plus d’infos sur leur site) et se rapproche un peu de celle de Jonathan Lethem, un auteur qu’au passage je vous conseille vivement.
Deux ouvrages donc, fin août aux éditions Métailié : Guerre aux humains, de Wu Ming 2, et New Thing, de Wu Ming 1.

C’est ce dernier que j’ai lu, un livre excellent qui se déroule en 1967 à New-York au moment de l’avènement du free jazz.
Le texte lui-même est construit en hommage à cette musique, et c’est une vraie réussite. J’ajouterai que le traducteur, le très talentueux Serge Quadruppani (par ailleurs également auteur), a rédigé une préface précieuse à l’ouvrage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s